Être intentionnel

Peut-être que tout y est?

Je suis de plus en plus convaincue que “penser avant de parler” devrait être obligatoire parce que tout est question d’intention.——Est-ce que cela vous est déjà arrivé d’aider quelqu’un sans arrière pensée? Ce qui devrait toujours être le cas, mais ne nous voilons pas la face, vous comme moi avions déjà aidé quelqu’un parce que nous avions un motif précis 🤷🏾‍♀️!!!—–

Pourquoi ne pas utiliser cette attitude dans nos rapports quotidiens? C’est à dire prendre le temps de réfléchir  aux paroles que nous prononçons quelque soit la situation ou l’interlocuteur. J’ai remarqué que assez souvent nous ne prêtons pas attention aux effets que de “simples” remarques peuvent avoir sur autrui. Peut-être qu’ils sont faits sans malice, mais à cause de certaines habitudes qui s’installent dans nos rapports, et qui donnent une impression de connaître son interlocuteur. Par rapports aux étrangers,  la spontanéité de faire de nouvelles rencontres prend parfois le dessus et nous parlons sans réfléchir. Pourtant, il est très facile de froisser quelqu’un d’autre, qu’il soit un membre de notre cercle fermé ou pas.

 De ce fait, j’essaie d’être intentionnelle depuis quelques temps, et je réalise que c’est un exercice difficile mais qui me permet de prendre conscience de la portée mes actions et paroles peuvent avoir sur les gens autour de moi. Je fais des découvertes sur moi même et ma façon de percevoir les choses et situations. Si vous ne savez pas comment être intentionnel par rapport aux autres, je veux bien vous vous proposez  un simple exercice que je pratique, qui m’est d’une grande utilité (gratuitement cette fois).  Avant de dire ce qui me vient à l’esprit, je me demande si j’aurais aimé que ces mots me soit adressés, de ce ton ou de cette manière? De même que pour les actions dont j’en suis l’auteure, je m’efforce de penser à comment je me sentirais si j’étais l’objet de l’attention dont je porte à l’autre ——-Cela vous dit quelque chose?——J’espère que oui et que vous prendrez le temps d’y réfléchir…. parce que je vous assure que cela change la dynamique des relations. Pas toujours dans le sens que vous souhaitez, mais cela vous donne l’opportunité  de vous découvrir et de redécouvrir  les gens autour de vous. 

PS: J’essaie d’être intentionnelle par rapport à mon addiction à Starbucks dragon juice…. Est-ce que j’y arrive? Pas vraiment pour le moment… Ben quoi??!!! Je n’ai pas dit que c’était facile😒😒😒😒😒😒

Sophie J Ceus


13 thoughts on “Être intentionnel

  1. Je crois que dans la vie sur terre, les intentions seules ne suffisent pas. Parce que beaucoup de fois nous avons la meilleure intention au monde, mais malgré tout, ça passe mal. Uneère qui ne souhaite que le bien pour ses enfants, par exemple, mais qui les couvent tellement, qu’ils finissent par la détester ou devenir le contraire de ce qu’elle espérait pour eux. Il faut savoir ajuster les intentions avec ce qu’on exprime vraiment sans froisser l’autre ainsi que nos actions. Tout marche ensemble. C’est un tout, quoi. Très bel article Fifi🤗🤗🤗 Je suis fière de to I❣❣❣

    Liked by 1 person

    1. Merci Christ Aime pour ta remarque et je veux y répondre. Parfois les parents extériorisent leurs peurs dans la vie de leurs enfants et les couvent trop. Il est nécessaire de savoir les libérer et leur permettre de faire leurs propres expériences tout en restant à l’écoute. Leur faire part d’un point d’un vu tout en restant ouverts à leurs différences. Donc si la peur est masquée par une sur protection, c’est un autre souci

      Liked by 1 person

  2. Oui, et comme on dit parfois, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Cela dit, la proposition de Sophie reste tout à fait sage et pertinente. Il y a un réel besoin de mieux anticiper les conséquences de nos paroles. Elles feront ainsi moins de dégâts et cela nous évitera, par le même mouvement, de nous retrouver dans des situations embarrassantes.

    Like

  3. Je pense qu’en etant tout le temps intentionnel, on aide pas vraiment. On ne fait que sombrer aux caprices des autres et s’oublier soi meme, juste pour dire ce que l’autre a envie d’etendre ou de voir. Cependant ce qu’on ressent vraiment reste à l’interieur de soi. ce qui tot ou tard se transformera en quelque chose de toxique pour le corps. En fait, lorsque l’intentionalite consciente est tout le temps au commande, on laisse l’emotion de coté pour mathematiser tous les comportements, et vous n’etes pas sans savoir que les experiences ont plus d’une fois prouvé que l’excès d’autocontrole pourit la vie. par consequent, je propose que l’on essaie le plus que possible d’etre soi-meme comme ca, on sera entouré de gens et choses qui savent qui nous sommes et qui nous accepte pour cela.

    Like

      1. Penser ce qu’on dit c’est bon. Mais peut-on toujours calculer tout ce qu’on dit? generalement avant de parler cette faculté de l’ame assure toujours sa fonction, si non les mots n’allaient pas etre coordonnés et structurés pour sortir comme des phrases coherentes dignes de la comprehension de l’autre jusqu’à secouer son confort. Le probleme se trouve en effet dans l’effort cognitif de vouloir controler ou meme quantifier chaque connexions neuronales à la base de la pensée sans oublier les autres mecanismes pour chooisir chaque mot, phrase etc. tant d’effort pour ne pas ouvrir le coffret de l’autre trop confortable dont le plus souvent on ignore. en fait, ce qui se passe reellement. c’est que quand toute cette energie est utilisee pour cette seule activité, on laisse d’autres parties aussi importante dans la relation humaine sans vie ou du moins avec trop peu d’energie pour pouvoir subsister. a ce propos je parle des emotions,de la spoteneite etc.. en consquence il faut toujours de l’equilibre qui s’obtient dependamment de la personne en face, de l’endroit ou de la situation.

        Like

        1. Cher ami, pourquoi cette toute application scientifique 🥺🥺🥺🥺😒😒😒😒😱😱😱😱😱!!!!! ?????? Ceci n’est pas un billet psychologique ou neurologique.

          Like

          1. Ben le texte est pourtant simple. Je choisis d’être intentionnelle parce que je suis pour l’idée que lorsque nous prenons le temps de penser avant d’agir ou de parler, cela nous donne la possibilité d’exercer notre bienveillance envers les autres. Et bien sûr c’est ton droit de ne pas le voir ainsi, mais je ne suis pas d’accord avec l’idée que cela enlève notre spontanéité parce que la communication se fait avec d’autres attributs que la parole. De plus, je ne suis pas avocate de changer la pensée originale mais de réfléchir à une alternative de le dire.

            Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s