Et si les autres y pensaient?

Don’t start none, won’t be none, Manje Sale rule #1

Cette semaine, mon amie Dorothy a lancé son podcast Manje Sale (lien en bas de page). Je l’ai écouté avec beaucoup d’émotion et d’attention. Le concept est simple, propre, idées bien définies…. Okay si vous pensez que mon analyse est biaisée, relisez le titre du blog …… Donc pas la peine.

Un des thèmes abordés dans ce premier épisode est le terme mal-élevé (e) de tout enfant qui dit clairement sa pensée, ou qui répond à certaines remarques de personnes plus âgées et qui sont tout à fait déplacées. Dans la coutume haïtienne, victime du colonialisme de l’oppresseur plus de 200 ans après, regarder une personne âgée dans les yeux, lorsqu’elle s’adresse à vous est très mal considérée. Votre famille entière, votre chien, ainsi que vos ancêtres morts et enterrés seront jugés et critiqués. De ce fait, la pression parentale est décuplée et les premiers payeurs de ce stress sont les enfants catalogués “effrontés” comme moi.

Une des mes remarquables expériences en tant que Manje Sale remonte à plus d’une dizaine d’années. Une des bonnes amies de ma mère avait une fille un peu plus âgée que moi scolarisée dans un établissement pas loin du mien. Nos mères qui travaillaient dans le même bureau nous faisaient récupérer à la sortie des classes par la même personne. Pour des raisons qui m’échappent, ses amis faisant la route avec elle ont pensé que c’était une bonne idée de me chercher des ennuis. Leur motifs, à part le fait que j’étais plus jeune et calme, était la réputation “zuzu” de mon établissement. Après quelques jours de moqueries sans que j’y riposte, j’ai décidé qu’il fallait leur faire face. Je ne me souciais pas assez de ses amis pour leur prêter attention, après tout je ne les connaissais pas. Donc, en cours de route un après-midi, je me suis retournée, lui ai dit qu’elle et son “coco santi” ainsi que ses stupides amis n’étaient que jaloux de ma combien coûteuse éducation mais qu’ils étaient trop sots pour le niveau de mon école.

“Short story Long” elle alla pleurer à ma mère et cette dernière déjà au courant par mes soins, n’avait aucun mot de réconfort. Mon pauvre papa, déjà fatigué de mes précédents exploits en tant que Manje Sale, s’est emparé d’un morceau de savon neuf et m’a lavé la bouche, après un discours sur comment mon éducation si coûteuse devrait être plus efficace. Selon lui, la propreté de ma bouchee par ce savon béni était la seule chose restante à faire sans oublier de longues lamentations au Seigneur.

PS: Je ne pense pas que cela ait changé quoi que soit à l’efficacité de ma bouche, au cas où vous auriez l’envie de tester ma patience.

Sophie J

https://linktr.ee/Manjesalepodcast?utm_source=qr_code


10 thoughts on “Et si les autres y pensaient?

  1. Jusqu’à maintenant paranm konnen ke bouch mwen pa nan “plane”. Repons mwen toujou sou pwent bouch mwen 🤣🤣 lap tann okazyon poul soti…

    Liked by 1 person

  2. Lè mfin li mpa rann mw kont. Mtèlman te espere li toujou. Msonje mt replase madan pastè legliz la nan plas li pandan mt gen ant 5-6 an sèlman. Mt akonpanye manman m ki t’al lakay li épi li menm ak maril ak tout lòt Moun ki te la deside takinen paske yo estime m ” lèd” kòm timoun ki te nwa fonse. Yo mete m chita nan mitan pou y’ap fè m kwè nan ki nivo mw lèd. Se Yon situation ki te jennen manman m anpil men l pat riposte pou respè li genyen pou fanmi pastorale la.
    Madan pastè a te vrèman cho devan bann nan. Épi yo rive nan yon pwen yo mande m kijan m santi lè mchita kote yo, èske pa fyè, èske m wè gen yon Moun la ki sanble m. Mw di wi! Yo choke yo mande kiyès. Mdi talè, mpran san m gade tout Moun ki chita yo épi mdi se ak madan pastè a msanble.( Li menm tou li te nwa fonse, menm si l te li lejèman mwens fonse pase m). Madan pastè a wè sa tankou Yon ” insulte” li tou pa ” fawouche m” ankò. Épi fawouch la vin tounen kont li. Li tèlman wont li pa janm pale ankò jiskaske nou ale.
    Moun yo te wè m tankou Yon chanpyon ki ka defann tèt li malgré ti laj mw. Manman mt tèlman soulaje épi kontan jan mvin tounen balon an bay Madanm nan. Depi lè sa yo mete respè devan non m. Jiskonye a madan pastè a toujou jennen avè m lè l wè m. Mpanse se paske l pa janm rive bliye epizòd sa.
    Erezman mt toujou gen yon karaktè fò depi mpiti, mpat janm kwè moun ki konn di m lèd, mt toujou kwè se yo ki pa byen wè. Sinon eksperyans sa yo te ka fè mpa gen kwas estim pou tèt mw.

    Like

    1. Yooooooooo!!!!!!! M regrèt ou te viv eksperyans sa nan ti laj sa!!!!! M regrèt mantalite kite moun mache sou pye w la tou paske ou gen respè pou yo! M kontan Ou te jwenn fòs kanpe pou tèt ou! Paske sa te ka vire on lòt jan! Moun sa yo te rayi tèt pa yo Epi te voye l sou ti lèzanj ke w te ye. Menvite w tande podcast la you! Ou se on gwo manm gang manje sale!!!!!! Mèsi pou pataj sa ki fè m tris men m kontan tou!!!! ❤️❤️❤️❤️💜💜💜💜💜

      Like

  3. C’est toujours bien de dire reellement ce qu’on panse de quelque chose ou de quelqu’un mais c’est aussi bien de mesurer les mots. Moi même j’en ai subi et franchement c’est pas interressant comme experience. Sam pi rayi a se lè ou gen rezon epi yon erè w fè wal di yon pawòl ou pat dwe di epi saw tande a rezonw sèviw tò.

    Like

    1. J’ai une philosophie. Ne commence pas ce que tu ne peux pas finir. Et je n’attaque jamais les autres. En fait, j’observe et contrôle la tournure des événements

      Like

Leave a Reply to Sophie J Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s