Décisions, mais comment?

Une semaine après avoir soumis mon dernier projet pour le semestre, je me sens toujours mentalement et physiquement fatiguée. Je fonctionne au ralenti. Opération Sanitaire Mentale, requérant le moins de conversations possibles! Cela m’a aussi porté à la réflection sur quelques points de mon existence… pas toujours une bonne idée je dirais mais parfois nécessaire… 😬😬.. Ce n’est plus carême mais je partage quand même 🤭

Avoir à ménager mon temps m’a fait réfléchir sur la quantité d’énergie que j’utilise pour des choses qui sont parfois néfastes ou négatives…. Pause…. 🙋🏾‍♀️ laissez moi clarifier premièrement que nous n’avons pas la même définition des mêmes choses ou activités. (A chacun ses goûts, ses choix, ses plaisirs et objectifs 🤷🏾‍♀️). Ce qui me préoccupe de nos jours est surtout la finalité des choses dont je choisis d’investir cette énergie si durement acquise. Donc, tout ce qui ne me rapporte rien (pas nécessairement une finalité monétaire svp), je tends à la questionner. J’essaie aussi parfois d’analyser ma compréhension d’une situation avant de m’engager et je me construit un plan. Cependant, est ce que je suis toujours le plan, probablement pas 🤭. Parfois, je pense à établir un calendrier, est consciente de l’efficacité de cette méthode pour mon fonctionnement mais…. j’agis sur un coup de tête et stresse tout au long du processus. It is what it is 🤷🏾‍♀️

J’ai aussi pensé à ma perception du changement en général dans ma vie. Nous sommes parfois tellement préoccupés à suivre un certain modèle, que la moindre modifications dérange. Mais parfois c’est une aussi chance pour un nouveau départ, fixer une regrettable situation, ou simplement se découvrir. C’est ce que j’essaie de me vendre en tout cas. Et quand je me le présente de cette façon, quelque soit le nouveau défi, je me rappelle que j’ai déjà surmonté pas mal de difficultés, donc utiliser mes précédentes expériences ne peuvent me faire du mal… (en plus j’ai grandi à Port-au-Prince dans les années 2000). Je doute fortement que d’autres obstacles surpassent celui ci.

Enfin, apprendre à demander de l’aide quand il le faut est aussi un atout non négligeable. Oh celui là est difficile et je suis la première à en témoigner! Quand on a grandit avec la mentalité: “chacun pour soi, Dieu pour tous”, l’idée même de s’adresser à quelqu’un d’autre pour résoudre nos problèmes équivaut à une crise cardiaque. Cependant, peut être il est aussi temps de repenser certains habits et mode de pensées. Je ne vous dis pas de vous laisser prendre en charge par quelqu’un d’autre mais vous sachez reconnaître qui sont vos alliés. Sachez construire votre réseau de soutien et communication. Bien sûr que c’est une question de réciprocité et vous devriez aussi démontrer votre fiabilité. Ne jamais négliger l’efficacité d’un bon réseau, qu’il soit social ou économique.

PS: Cessez de demander du rabais à vos amis… ne rabaissez pas la qualité de leurs services non plus… not cool😒.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s