Apprendre pour Réparer

Rien n’est gratuit! Quelque soit la chose en question, coûte un prix! Pensez y la prochaine que vous pensez que vos poumons sont dispensables.

Je tiens à ma liberté et mes droits parce qu’ils ont coûté le sang de mes ancêtres! Je tiens à mon éducation, mon droit de vote parce que des centaines de femmes et de noirs avant moi ont lutté pour que je puisse si librement écrire ce texte! Je connais le prix de la liberté d’expression parce que j’écoute Liliane Pierre Paul depuis que j’ai six ans. Vous ne souhaiterez pas à votre pire ennemi de connaître un régime dictatorial si vous saviez les horreurs qu’il peut commettre!

Une des phrases que je répète fréquemment et que j’ai apprise de mon père qui lui quote Liliane: “un peuple qui ne connaît pas son passé est appeler à commettre les mêmes erreurs indéfiniment”, me semble approprié à tout moment de l’histoire. Lorsque nous célébrons des dates tels que le mois de l’Histoire des Noirs, commémorons des moments tragiques de notre passé, nous empêchons que l’histoire se reproduise, nous chérissons les batailles qui ont été menés pour que nous soyons qui nous sommes. Lorsque nous choisissons d’oublier le passé, de ne plus en parler, nous n’aidons pas la génération montante à s’établir ferme et fière, bien au contraire.

J’entends certains discours sur les horreurs du passé qui me font rire même lorsqu’il ne sont pas marrant. Certaines personnes estiment que la période esclavage est si lointaine que nous devrions en tant que descendants de personnes qui furent arrachées de leur terres natale, cultures, identités en tant qu’êtres humains, nous en remettre! Tellement de droits qu’ils ne savent plus qu’en faire!!!!!!! Je n’en dirais pas plus pour rester polie… (ma mère lit le blog 😉)… Que faites vous de votre histoire? Quelle soit personnelle ou collective, la connaissez vous? Chercher vous à la connaître? Est ce que tourner en rond et répéter les erreurs du passé votre seule mission dans cette existence?

Je réapprend mon histoire, celle qui m’a été vendue fut semée de mensonges pour apaiser la conscience de certains groupes, donc à moi de découvrir ce qu’il en était. Comment pouvez-vous savoir où vous aller si vous n’avez aucune idée d’où vous venez en fait. Le chemin s’annonce difficile mais qui aime la facilité de toute façon?? 😝🤷🏾‍♀️🧐!!!!

PS: méfiez vous des gens qui ne sont gentils que pour obtenir ce qu’ils veulent… ils cachent les pires caractères.


4 thoughts on “Apprendre pour Réparer

  1. Tu as parfaitement raison Sophie. L’histoire donne de l’épaisseur à nos analyses. Et je te félicite pour ton projet de ré-apprentissage de l’histoire. C’est vrai que celle qui nous a été enseignée est truffée de mensonges, de demi-vérités et d’édulcorants. Un excellent auteur pour t’accompagner dans ton projet serait peut-être l’historien Jean Casimir (The Haitians: A Decolonial History). J’aimerais ajouter à ton analyse que non seulement l’histoire éclaire notre présent, mais il arrive aussi que notre présent informe l’histoire. Il est possible d’interroger les faits passés en les examinant depuis notre lieu actuel pour raconter une histoire régressive (http://www.menestrel.fr/?-methode-regressive-). Tu as aussi raison de mépriser ceux qui te sortent des excuses bidon justifier l’esclavage et la dictature. Ces gens ne méritent même pas ton attention. J’ai très peur pour Haiti en ce moment. Un spectre pèse sur lui, celui de la dictature et de la guerre civile. Je te laisserais avec une question. Penses-tu que cette crise doit être résolue par et pour les haitiens, ou crois-tu qu’une intervention de l’international pourrait être une bonne chose? Comment interprètes-tu la complaisance et la protection que le président continue de bénéficier de la part de l’international?

    Liked by 1 person

    1. Merci Stevens! En fait, je suis terrifiée à l’idée d’une possible dictature en Haïti. J’ai des récits familiales terribles à ce sujet! J’ai surtout peur que la collectivité ne s’en pas compte malheureusement et qu’il soit trop tard lorsqu’elle se décidera de vraiment dire non à cette menace immédiate. Je pense que compter sur l’aide extérieure est la principale raison pour laquelle nous sommes dans ce bourbier! Du moment que Rwanda l’a compris, tout a changé pour eux. Je crois que nous avons les moyens de nous relever de par nous mêmes mais j’ai peur que les gens ne soient beaucoup plus intéressés de s’échapper que de lutter.

      Liked by 1 person

    2. Merci de partager ce lien avec nous, j’ai fait la connaissance de Jean Casimir à travers ces œuvres quelques années de cela à la FASCH et Fokal. Ce sont ces discussions que j’aurais aimé que les jeunes d’aujourd’hui fassent pendant qu’ils s’intéressent aussi à d’autres sujets.

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s